Herbicyclage

Un long mot pour une pratique toute simple

 

L’herbicyclage consiste à laisser le gazon coupé sur la pelouse lors de la tonte. Les résidus de tonte ne mettent qu’un jour ou deux pour se décomposer. Plus les morceaux sont petits, plus cela sera rapide. C’est pourquoi l’utilisation d’une tondeuse déchiqueteuse permet de faciliter la pratique de l’herbicyclage. Il est toutefois possible d’herbicycler avec toutes les tondeuses.

 

Si votre tondeuse ne possède pas de lames déchiqueteuses, maintenez ouverte sa sortie latérale et organisez votre plan de coupe de façon à repasser sur les résidus de tonte projetés précédemment. Vous pouvez également vérifier auprès de votre détaillant si le modèle de votre tondeuse peut être muni de lames déchiqueteuses.

Vous cherchez un moyen facile d’économiser le temps passé à tondre la pelouse tout en faisant quelque chose d’utile pour l’environnement? Il vous suffit d’arrêter de ramasser et d’ensacher l’herbe coupée!

bulle_saviezvousque_jaune

L’HERBICYCLAGE EST UNE PRATIQUE FACILE À ADOPTER QUI COMPORTE DE NOMBREUX AVANTAGES :

 

  • Améliorer le rendement du sol en fournissant un engrais naturel.
  • Fournir un apport en eau non négligeable à la pelouse puisque les rognures de gazon sont constituées à 80 % d’eau.
  • Diminuer l’utilisation d’engrais.
  • Économiser le temps consacré à l’entretien du gazon.
  • Procurer une meilleure résistance de la pelouse à la sécheresse et aux maladies.
  • Diminuer la quantité de résidus verts qui se retrouvent dans les collectes municipales, donc réduire potentiellement les coûts de collecte, de transport et de traitement.

 

Source : Recyc-Québec

 

L’herbicyclage est bénéfique pour l’environnement tant sur le plan de la réduction des gaz à effet de serre, de la gestion des matières résiduelles, que sur le plan agronomique.

Des trucs pour une pelouse plus saine

 

Plusieurs personnes espèrent obtenir une pelouse saine, bien verte et touffue. Une des clés du succès pour y parvenir est de favoriser la présence de plusieurs espèces de végétaux. Cette biodiversité permettra au gazon d’être plus résistant aux périodes de sécheresse, aux ravageurs et aux maladies. Résultats : moins de tracas et de travail et plus de temps pour profiter de l’été!

 

Plus une pelouse est dense et moins il y aura de place pour les « mauvaises herbes ». Pour y parvenir, vous pouvez :

  • Réensemencer les zones clairsemées.
  • Planter des espèces couvre-sol dans les endroits moins propices au gazon.
  • Utiliser un mélange de plusieurs espèces de graminées, incluant le trèfle.
  • Tondre le gazon à une hauteur d’environ 7 cm (3 pouces) et jamais à moins de 4 cm (1,5 pouce). Un tel entretien vous assure une pelouse vigoureuse, élimine les semis de mauvaises herbes et aide le sol à conserver son humidité. Le gazon aura alors moins tendance à sécher.
  • N’enlevez jamais plus que le premier tiers de la hauteur du brin d’herbe lors de la tonte. Couper l’herbe trop près du sol nuit à la pelouse. En effectuant une tonte trop sévère, vous risquez de couper la couronne du brin d’herbe, la partie située sous la feuille, ce qui rend l’herbe affamée. Une pelouse courte ne peut pas entretenir un système radiculaire sain nécessaire à son approvisionnement en eau et en éléments nutritifs.
  • Assurez-vous que la lame déchiqueteuse de votre tondeuse est bien affilée. Une lame émoussée déchire l’herbe et la rend vulnérable aux maladies. De plus, les lames à paillage coupent l’herbe à plusieurs reprises, ce qui produit du gazon coupé très court.

 

Source : Conseil canadien du compostage

 

 

Le sol joue un rôle important pour obtenir une pelouse en santé. Il est possible de le fortifier en terreautant chaque printemps la pelouse avec du compost. Ces ajouts stimuleront les organismes bénéfiques du sol et accroîtront sa fertilité à long terme. De plus, si le sol est compacté, il est possible de l’aérer afin de faciliter l’apport d’oxygène, d’eau et de nutriments vers les racines du gazon.

 

En plus de contribuer à la mise en place d’un milieu favorable au gazon, l’entretien écologique permet de réduire à la source la consommation d’engrais et de pesticides qui sont considérés comme des résidus domestiques dangereux. L’utilisation de ces produits peut présenter certains dangers pour la santé ou l’environnement lors de leur utilisation, de leur entreposage ou s’ils ne sont pas éliminés adéquatement.