Compostage domestique

Le compostage est un moyen simple et écologique d’obtenir un amendement d’excellente qualité pour les jardins et les plates-bandes. Il s’agit de la décomposition de la matière organique en un produit semblable à de la terre et que l’on appelle humus ou compost.

 

Le compost est issu de la digestion de la matière organique par des microorganismes : bactéries, champignons, actinomycètes; et d’invertébrés tels que collemboles, acariens, mille-pattes, cloportes, et vers de terre. Ces organismes ont besoin d’air, d’eau et d’une nourriture équilibrée (les matières « vertes » et « brunes ») pour produire un humus stable.

Infobulle4

Les avantages du compostage domestique

 

  • Le compostage domestique permet de valoriser une quantité importante de matières organiques, ce qui réduit à la source les quantités de matières que les municipalités devront gérer.
  • Le compost améliore la structure des sols en offrant de meilleures conditions d’aération, d’humidité ou de drainage. Il allège les sols lourds (argileux) et donne du corps aux sols légers (sablonneux).
  • Il favorise l’activité et la multiplication des microorganismes alors que l’engrais nourrit seulement la plante. Ainsi, les végétaux s’enracinent mieux, ils sont plus vigoureux et moins sujets aux maladies.
  • Le compost est assimilable à 100 % par les végétaux. Les éléments nutritifs sont plus facilement disponibles, ce qui permet de diminuer l’utilisation d’engrais minéraux.

Composter à la maison

 

À la maison, on peut composter les résidus de cuisine d’origine végétale et les résidus de jardinage. Les contenants ne sont pas essentiels, mais ils sont pratiques, surtout pour les déchets de cuisine. Un tas non protégé n’est pas très esthétique et il peut attirer les animaux errants. Il existe plusieurs types de contenants dans le commerce, mais il est facile d’en construire un soi-même. Des idées peuvent être glanées sur Internet!

LOMBRICOMPOSTAGE
Si vous ne pouvez utiliser un composteur extérieur, sachez qu’il existe une autre solution pour composter vos matières organiques : le lombricompostage! Cette méthode consiste simplement à laisser des vers spécialisés transformer vos matières organiques en compost. Elle s’effectue à l’intérieur, à l’aide d’un bac de plastique troué. Il est possible d’y placer des résidus de table et de jardin toute l’année. Si le lombricompostage est pratiqué dans les règles de l’art, aucune odeur ne se dégage du bac.

 

Pour plus de renseignements sur le lombricompostage, visitez le site internet d’une entreprise de la région Vers un avenir vert!

Composteur : comment le choisir?

 

Il y a différentes façons de composter ses matières organiques à la maison. Le choix du modèle dépend de vos besoins. Le composteur devrait toutefois regrouper ces trois éléments de base qui facilitent le compostage :

  • une ouverture facilement accessible pour mettre les matières organiques et permettant de les mélanger sans trop de difficulté;
  • des trous permettant une bonne aération;
  • une trappe pour récupérer le compost mature.

AVANTAGE

  • Protège bien des intempéries et des animaux
  • Permet de faire du compost rapidement
  • Produit un mélange homogène
  • Plus esthétique que le plastique
  • Peut être fabriqué chez soi

INCONVÉNIENT

  • Dure moins longtemps, car le bois résiste moins bien à l’humidité et à la chaleur créée par le processus de compostage
  • Souvent plus dispendieux que les composteurs en plastique

AVANTAGE

  • Prend peu de place
  • Protège bien des intempéries et des animaux
  • Permet de faire du compost rapidement
  • Produit un mélange homogène
  • Assure une chaleur constante
  • Peut être avec ou sans fond

INCONVÉNIENT

  • Nécessite une surveillance régulière pour éviter que le compost sèche ou qu’il soit trop humide
  • Le volume des composteurs en plastique est généralement limité pour les modèles qu’on trouve en magasin

AVANTAGE

  • Simple d’utilisation et demande moins d’efforts
  • Produit un mélange homogène et facilite le brassage des matières
  • Le temps de maturation est souvent moins élevé qu’avec un composteur standard
  • Protège bien des intempéries et des animaux
  • Peut être installé sur un balcon

INCONVÉNIENT

  • Faible contenance
  • Coût plus élevé que les composteurs standards
  • Plus encombrant pour une contenance plus faible
bulle_saviezvousque_rose

Il est souvent préférable d’avoir deux composteurs de contenance plus faible plutôt qu’un seul composteur de grande capacité. De cette façon, il est possible de laisser le compost poursuivre sa maturation dans un composteur pendant que l’on met les matières organiques dans un autre.

 

Il est également possible de faire du compost en disposant simplement les matières organiques en tas sur le sol. Le compost est facilement accessible et manipulable. Cette méthode permet de composter de gros volumes de matières organiques et nécessite peu d’entretien. Le principal inconvénient de cette méthode est qu’il est constamment exposé aux aléas climatiques, ce qui peut ralentir la maturation du compost. De plus, il est à la portée des animaux et peut occasionner des problèmes de voisinage selon l’endroit où il est disposé. Il est possible de mettre un treillis autour du tas afin de limiter l’accès des animaux et de maintenir les matières regroupées.

 

 

Programme de financement pour l’achat d’un composteur domestique

 

La MRC de Memphrémagog veut encourager les citoyens à valoriser leurs matières organiques. Pour ce faire, elle offre un remboursement de 50 % sur le prix d’un composteur domestique, jusqu’à un maximum de 30 $, et ce, jusqu’à épuisement des fonds disponibles pour le programme.

 

Vous pouvez ainsi acheter un composteur chez le détaillant de votre choix. Pour bénéficier du programme, vous n’avez qu’à faire parvenir à la MRC le formulaire présent sur son site Internet, accompagné de la facture originale d’achat et d’une photocopie d’une preuve de résidence.

 

Les centres de la petite enfance, les garderies ainsi que les écoles du territoire peuvent également se prévaloir de ce programme.

LES RÈGLES DE BASE À SUIVRE

 

  • Placer le composteur de niveau dans un endroit ombragé et bien drainé, accessible toute l’année.
  • Retourner le sol à l’endroit où le composteur sera installé et couvrir le fond d’un rang de petites branches pour améliorer la circulation de l’air dans le tas.
  • Mettez autant de matières humides (riches en azote) que de matières sèches (riches en carbone). Par exemple, quand vous ajoutez des déchets de cuisine, ajoutez aussi des feuilles mortes ou de la paille. Lorsque vous ramassez vos feuilles mortes à l’automne, gardez-vous plusieurs sacs afin de pouvoir en ajouter à votre tas tout au long de l’année.
  • Aérer fréquemment le tas en créant des trous d’aération à l’aide d’une fourche ou d’un aérateur pour augmenter l’apport d’oxygène.
  • Surveiller l’humidité, car le tas se décompose plus lentement s’il est trop sec ou il risque de dégager des odeurs s’il est trop humide. Gardez le tas humide comme une éponge pressée. Couvrez-le pour le protéger s’il pleut trop. Si le tas est détrempé, retournez-le et ajoutez-y des matières sèches, comme des feuilles mortes. Si le tas est trop sec, arrosez-le ou enlevez le couvercle lorsqu’il pleut.
  • Un tas de compost bien aéré et bien équilibré ne produit pas d’odeurs désagréables. Si vous détectez de mauvaises odeurs, c’est que votre tas contient trop de matières « vertes », qu’il est trop humide ou trop compact. Retournez-le pour l’assécher ou ajoutez-y des feuilles sèches.

Pour éviter d’attirer les animaux et les mouches

 

  • Utilisez un contenant avec un couvercle bien fixé.
  • Lorsque vous ajoutez des déchets de cuisine, enterrez-les dans le compost existant ou recouvrez-les avec de la terre ou des feuilles mortes.
  • N’ajoutez pas de viande, de poisson ou de produits laitiers.
  • Protégez les côtés et le fond avec un grillage solide.

Quoi mettre dans mon compost

 

  • Copeau de bois
  • Coquille d’œuf
  • Essuie-tout et papier brun
  • Feuille morte
  • Gazon*
  • Mauvaise herbe (sans graine mûre)
  • Papier et carton déchiqueté (il est préférable de le recycler)
  • Pâte alimentaire
  • Pain
  • Résidus de fruits et de légumes
  • Sac de thé ou marc de café
  • Végétaux
  • Vieux terreau d’empotage

 

* N’ajoutez pas trop de gazon coupé au compost, car cela a tendance à se compacter et c’est très riche en azote, ce qui peut engendrer des odeurs désagréables. Pratiquez plutôt l’herbicyclage en laissant le gazon coupé au sol, ce qui permettra un retour des nutriments et une fertilisation naturelle du sol.

 

Vous pouvez ajouter vos déchets de cuisine tout l’hiver dans votre compost. Le processus de décomposition s’arrête lorsque le tas est gelé, mais il reprendra au printemps. Un bon retournement activera le tas au dégel.

Les résidus à éviter

 

  • Excrément d’animaux domestiques
  • Feuille de noyer, de rhubarbe ou de saule qui arrêtent le processus de compostage
  • Gazon ayant récemment reçu des pesticides
  • Matière grasse
  • Métal
  • Plastique
  • Produit laitier
  • Viande, poisson et os
  • Plantes et végétaux malades ou infestés
  • Mauvaises herbes en graine ou plante nuisible comme le chiendent
  • Produits toxiques (pesticide, peinture)
  • Cendres, briquettes de charbon de bois

Utilisation du compost

Le compostage peut prendre de deux mois à deux ans. Vous pouvez accélérer le processus en maintenant des conditions idéales : humidité, aération, déchiquetage et un bon équilibre entre les matières « vertes » et « brunes ».

 

Le compost mûr a l’aspect du terreau. Il est foncé, sa texture est friable et il dégage une agréable odeur de terre. On n’y retrouve plus de vers de terre. On peut utiliser le compost mûr n’importe quand et pour tous les usages, même sur des plantes fragiles en pleine croissance. Vous pouvez tamiser le compost afin d’éliminer les matières non décomposées. Transférez celles-ci dans un nouveau tas de compost.

 

Le compost mûr peut être utilisé au potager pour :

  • Ail
  • Carotte
  • Épinard
  • Haricot
  • Laitue
  • Oignon
  • Poireau
  • Fines herbes

Le compost jeune est de couleur foncée et il contient encore des insectes et beaucoup de vers de terre. Il présente un aspect grossier, où on peut encore distinguer certaines composantes. Il faut faire attention à l’utilisation d’un jeune compost, car s’il est utilisé sur des plantes qui préfèrent les composts matures, elles se faneront assez rapidement.

 

Le compost jeune peut être utilisé au potager pour :

  • Artichaut
  • Aubergine
  • Concombre
  • Courge
  • Citrouille
  • Maïs
  • Rhubarbe
  • Tomate
Question

Le compost dégage une odeur désagréable. Pourquoi?

Le compost manque d’air ou il a trop d’eau. Il faut aérer le tas et ajouter des matériaux secs, comme des feuilles mortes. Diminuer les arrosages ou protéger le tas de compost des pluies abondantes. Il est aussi possible que des matières non appropriées se soient retrouvées dans le tas de compost (viande, produits laitiers, etc.).

Le tas de compost est sec et ne semble pas se décomposer. Que dois-je faire?

Le tas est soit trop petit, trop sec ou il manque de matières humides, riches en azote. Il faut donc aérer le tas, l’humidifier et/ou ajouter des matières humides comme du gazon ou des résidus de cuisine en les intercalant avec des matières sèches. Le compost doit toujours être humide, semblable à une éponge que l’on a tordue.